Il est encore temps de réduire votre impôt sur le revenu 2021 !

La fin de l’année approchant, c’est le moment d’étudier les différentes possibilités pour optimiser votre imposition sur les revenus de l’année 2021. De nombreux dispositifs existent, étudions-en deux de plus près. 

Investir dans l’immobilier… 

Un dispositif prorogé. Le dispositif « Pinel » ouvre droit à une réduction d’impôt sur le revenu en faveur des particuliers qui acquièrent ou font construire des logements neufs ou assimilés destinés à la location dans le secteur intermédiaire (CGI art. 199 novovicies). La réduction d’impôt, qui devait s’appliquer aux investissements réalisés jusqu’au 31.12.2021, est prolongée jusqu’au 31.12.2024. 

Mais un avantage dont la baisse est programmée. Le dispositif prévoit, sous réserve du respect de différentes conditions, une réduction d’impôt répartie sur six ou neuf ans. Le plafond retenu ne peut excéder 300 000 € et le taux de la réduction d’impôt est de 12 % ou 18 % selon la durée de l’engagement de location. Mais à partir de 2023, ces taux devraient progressivement être réduits. 

Une prudence de rigueur. Le dispositif est réservé aux investisseurs dont l’horizon d’investissement est au moins de six ans. Il faut aussi veiller à ce que votre investissement, et donc la réduction d’impôt, ne soit pas excessif par rapport au montant de votre impôt sur le revenu. La fraction de la réduction d’impôt qui ne peut pas être imputée sur l’impôt n’est pas reportable sur les années suivantes et est donc définitivement perdue. Enfin, il faut sélectionner avec soin le bien retenu, et notamment sa situation géographique, pour limiter les risques de vacance du bien loué et de moins-value au moment de la revente ! 

Conseil. Pour réduire le délai d’investissement et/ou le montant investi, vous pouvez souscrire des parts d’une SCPI (société civile de placement immobilier) dont 95 % du produit sert exclusivement à financer des investissements éligibles. Ce mode d’investissement permet de réduire les risques dès lors que la SCPI investit dans plusieurs biens. Notez enfin que les avantages fiscaux sont les mêmes que pour un investissement « en direct ». 

… ou dans des fonds d’investissement 

Les FCPI et les FIP. Les versements effectués pour la souscription de parts de fonds commun de placements dans l’innovation (FCPI) ou de parts de fonds d’investissement de proximité (FIP) ouvrent droit, sous réserve de prendre l’engagement de conserver les parts souscrites au moins cinq ans à compter de leur souscription, à une réduction d’impôt égale à 18 % du montant des versements effectués au cours de l’année d’imposition. Les versements sont retenus dans la limite annuelle de 12 000 € (24 000 € pour les couples). 

Un taux de réduction temporairement majoré. Le taux de la réduction d’impôt est porté à 25 % pour les versements effectués à compter du 10.08.2020 et jusqu’au 31.12.2020, ainsi que pour les versements effectués à compter du 09.05.2021 et jusqu’au 31.12.2021 (loi 2020-1721 du 29.12.2020 art. 110 ; décret 2021-559 du 06.05.2021) . 

Attention ! Ce type d’investissement n’est pas sans risque et il est possible de perdre tout ou partie de son capital. Il convient donc de vous renseigner auprès des différents gestionnaires pour connaître leur politique d’investissement et vous assurer que leur profil-risque vous convient. Vous pouvez également utilement examiner leurs performances passées, même si ces performances ne préjugent pas de leurs performances futures ! 

Un investissement « Pinel » ou la souscription de parts de fonds d’investissement peuvent réduire votre impôt sur le revenu de l’année prochaine sur vos revenus 2021. Il est toutefois essentiel d’étudier chaque dispositif en fonction de son niveau de risque, de votre niveau d’imposition et de votre horizon d’investissement.